×

Durabilité : Nouveaux matériaux, nouveaux défis

  • Par Infos Domino
  • novembre 06, 2019
  • Généralités
Plus d'informations

Durabilité : Nouveaux matériaux, nouveaux défis

Le changement climatique fait la une et les statistiques révèlent que seuls 30 % des plastiques européens sont recyclés. La demande des consommateurs pour des produits et des emballages durables ne cesse de croître. Avec l'entrée en vigueur d'une directive européenne sur les plastiques à usage unique en 2021, de nombreuses organisations cherchent déjà à innover au-delà des emballages en plastique et à adopter les solutions alternatives. Le Dr Stefan Stadler, responsable de la Laser Academy  Domino, explique pourquoi les marques doivent travailler en étroite collaboration avec des experts en codage afin de garantir que les nouvelles solutions de conditionnement restent adaptées.

En mars 2019, les députés européens ont voté une directive interdisant à partir de 2021 les plastiques à usage unique, tels que les couverts, les tasses et les assiettes, les cotons-tiges, les pailles, les agitateurs et les tiges à ballon. Les entreprises réévaluent déjà l'acceptabilité des matières à base de pétrole et des films plastiques multicouches pour les emballages de produits alimentaires, tout en explorant provisoirement le potentiel des alternatives d'origine biologique et recyclables. Bien que de nombreuses solutions alternatives soient déjà disponibles, elles sont accompagnées de modifications des emballages qui auront un impact sur les opérations de codage et de marquage. En conséquence, de plus en plus d'organisations se posent la question : « Comment améliorer notre durabilité et répondre aux exigences législatives tout en conservant notre système de codage actuel ? »

De nombreux matériaux organiques arrivent sur le marché afin de remplacer les plastiques, mais rares sont ceux qui peuvent constituer une solution de remplacement valable pour tout le secteur. L'amidon, ainsi que de nombreux matériaux à base de plantes, pourrait constituer une solution viable et plus respectueuse de l'environnement. Cependant, la question fondamentale est de savoir si ces produits peuvent être codés selon les mêmes normes que leurs équivalents en plastique. Ne pas savoir si ces alternatives peuvent être codées, ou ne pas connaître la manière dont les codes réagiront aux variables environnantes, constitue un obstacle important à l'adoption commerciale.

Feuille de cuivre codant gros plan

Pérenniser les systèmes de codage et de marquage

Les changements de matériaux d'emballage posent certains problèmes à la technologie de marquage laser. Afin d'explorer la viabilité du processus, nous devons évaluer la manière dont le substrat interagit avec la lumière. En fonction de ce que ce premier processus révèle, un réglage laser approprié peut être sélectionné et testé. Après le procédé laser, la qualité des codes et la résistance des matériaux doivent être mesurées au moyen de diverses technologies scientifiques. La qualité des codes est analysée à l'aide de systèmes de codes-barres et de validation par caméra, puis de puissants microscopes 3D déterminent l'impact du laser sur les substrats.

Puisque la capacité de codage et l'imprimabilité ne font à l'heure actuelle pas partie des spécifications des matériaux des fournisseurs d'emballages, de légères modifications de la composition des matériaux peuvent avoir lieu. Cette différence des substrats peut être due à une indisponibilité des composés ou simplement à une mesure d'économie. Il y aura des répercussions sur le codage et cela pourrait même entraîner des temps d'arrêt dans la production. Cependant, en collaborant avec un partenaire de confiance en matière de codage et de marquage, les entreprises peuvent accéder à des informations fiables sur les raisons pour lesquelles des substrats spécifiques permettent des codes plus clairs et de meilleure qualité, et plus important encore, elles ont la garantie de pouvoir identifier rapidement toute causalité.

Chocolat, codage, gros plan

Conclusion

Les comportements à l’égard de la durabilité évoluent et les marques commencent à prendre les devants. Les grands fabricants veulent démontrer leur crédibilité en matière d'écologie en explorant d'autres types d’emballage que les plastiques dérivés du pétrole. Cependant, une conception durable n’est pas toujours commercialement viable. Il est important de comprendre les options disponibles et, par le biais de tests approfondis, de déterminer la solution de codage optimale. Cela permettra aux entreprises de rester compétitives sans sacrifier la qualité ou la valeur des produits. De cette façon, l'emballage peut devenir une partie de la solution plutôt qu'une entrave à la durabilité.

Featured Articles

BESOIN DE PLUS AMPLES INFORMATIONS ?

Découvrez comment l'expertise de Domino peut aider votre entreprise

Plus d'informations