Conception durable : Fabriquer des emballages plus durables pour l'e-commerce

  • By Infos Domino
  • avril 08, 2024
  • General
  • Beverage
  • Beauty & Grooming
  • Food
  • Life Sciences
  • Tobacco
  • Industrial
  • Electronics
Plus d'informations

Ces dernières décennies, face aux préoccupations croissantes des consommateurs et des gouvernements concernant l'impact des déchets d'emballages, les grandes marques mondiales ont renforcé leurs engagements en matière de développement durable. En parallèle, de nouvelles réglementations nécessitant des changements dans la conception des emballages des produits ont été adoptées.

Plus récemment, l'UE a introduit de nouvelles règles pour aider à réduire les déchets d'emballages superflus, en encourageant les entreprises à explorer les emballages réutilisables, à limiter le suremballage et les espaces vides, et à créer des étiquettes claires pour favoriser un recyclage approprié.

Certaines de ces nouvelles exigences en matière d'emballages pourraient être plus adaptées aux produits vendus en magasins, ne contribuant guère à la création d'emballages durables pour les produits achetés en ligne.

Dans ce blog, nous soulignerons les complexités entourant la conception d'emballages durables pour l'e-commerce et nous donnerons quelques conseils pour aider les marques à composer avec les nouvelles réglementations et à limiter l'impact environnemental de leurs emballages pour l'e-commerce.

Sustainable Ecommerce Packaging Blog Visuals_fre3

Le paysage des emballages pour l'e-commerce

Au niveau mondial, l'e-commerce représente une part importante du commerce de détail, avec des ventes s'élevant à environ 5,2 billions de dollars en 2021 et une prévision de croissance de 56 % d'ici 2026, pour atteindre 8,1 billions de dollars[i].

En 2021, l'e-commerce représentait 159 milliards d'expéditions à l'échelle mondiale[ii]. Son essor s'est accompagné d'une augmentation des déchets liés aux colis/caisses carton, souvent composés d'emballages à usage unique que le consommateur final ne recycle pas forcément.

Cependant, les acteurs de l'industrie européenne des emballages, notamment la société de conseil NOA et la Fédération européenne des fabricants de carton ondulé (FEFCO), estiment que la contribution du commerce en ligne aux déchets d'emballages peut être exagérée parce qu'elle est plus visible pour le consommateur final. En effet, il ne représente que 7 % du marché du carton ondulé en Europe[iii], la grande majorité de ce matériau étant utilisée pour les expéditions en vrac.

Les modifications apportées à la directive européenne sur les emballages et les déchets d'emballages (« PPWD de l'UE ») ciblent spécifiquement l'e-commerce, bien qu'elles ne tiennent guère compte de la complexité des chaînes logistiques de ce secteur. En effet, l'introduction d'objectifs de réutilisation pour l'e-commerce (20 % d'ici 2030, puis 80 % d'ici 2040) peut entrer en conflit direct avec les exigences de réduction des espaces vides et de minimisation des excédents d'emballages.

Découvrez la différence entre les emballages pour le commerce de détail et les emballages pour l'e-commerce ici.

Les emballages réutilisables dans le secteur du commerce en ligne

Une caisse en plastique réutilisable peut utiliser 20 à 30 fois plus de matériaux qu'une boîte en carton à usage unique et ne produira moins de déchets que si elle est réutilisée bien au-delà de son seuil de rentabilité. Les emballages réutilisables doivent être suffisamment solides pour résister à la réutilisation dans le temps et faire partie d'un système de réutilisation favorisant un changement de comportement de la part des consommateurs.

Les complexités entourant la facilitation des retours d'emballages dans l'e-commerce pourraient freiner l'adhésion des consommateurs.

Les modèles de réutilisation exigeant que le consommateur « revienne en magasin » peuvent être plus faciles à mettre en œuvre lorsque ce dernier se rend dans un magasin physique dans le cadre de sa routine hebdomadaire. Dans l'e-commerce, où les consommateurs apprécient la commodité d'être livrés à domicile, l'obligation de poster ou de renvoyer physiquement les articles rend moins probable la réutilisation de l'emballage au-delà du seuil de rentabilité. La situation devient encore plus complexe si l'on tient compte de l'empreinte carbone du transport des emballages réutilisables pour l'e-commerce.

En 2022, la FEFCO a commandé trois études scientifiques comparant les emballages recyclables et réutilisables, comprenant une analyse ciblée de la chaîne de valeur du commerce en ligne. Les résultats suggèrent que, dans de nombreux cas, les emballages recyclés peuvent être plus durables que les options réutilisables.

Commentant ces études, Eleni Despotou, Directrice générale de la FEFCO, a souligné que « le fait d'exprimer une préférence nette pour les emballages réutilisables par rapport aux emballages recyclables est une approche étroite d'esprit » et que, surtout, « les propositions législatives doivent garantir que tout emballage mis sur le marché de l'UE est 'adapté à son usage', respectueux de l'environnement, qu'il remplit sa fonction et qu'il évite les déchets inutiles, ce qui est l'objectif ultime des décideurs politiques ».

En octobre 2023, la Confédération des industries papetières (CPI) a appelé le Parlement européen à soutenir le maintien de l'exemption des emballages en carton dans la version révisée de la directive PPWD de l'UE. La CPI a suggéré que les exemptions « reconnaissent la durabilité » des emballages en carton et que le rétablissement de l'exemption éloignerait la PPWD d'une approche « universelle » des emballages[iv]. En novembre 2023, le Parlement européen a permis aux pays de l'UE d'être exemptés des objectifs de réutilisation pour 2030 pour les matériaux dont le taux de recyclage est supérieur à 85 %[v].

Conseils pour créer des emballages plus durables pour l'e-commerce

Sustainable Ecommerce Packaging Blog Visuals_fre2

Comment les marques peuvent-elles créer des emballages adaptés pour l'e-commerce ?

Si la part la plus importante des émissions de CO2 dans l'e-commerce provient de l'emballage lui-même (45 %), l'expédition et les retours en représentent respectivement 13 % et 25 %[vi]. L'un des principaux objectifs du commerce en ligne devrait être de réduire l'impact des emballages tout en simplifiant les expéditions et les retours.

Utiliser des matériaux couramment recyclés : les emballages en papier et en carton sont faciles à recycler et bénéficient déjà de taux de recyclage très élevés. Dans l'UE, ces taux sont constamment supérieurs à 80 % depuis 2008, atteignant 81,6 % en 2020. En utilisant des matériaux recyclables et en encourageant les consommateurs à se débarrasser correctement de leurs emballages, les marques peuvent contribuer à augmenter ces chiffres.

Penser au consommateur final : en identifiant la manière dont les consommateurs sont susceptibles d'interagir avec l'emballage, les marques peuvent déterminer si l'option la plus appropriée est la réutilisation ou le recyclage. Si les emballages recyclables sont souvent la meilleure solution, les emballages réutilisables peuvent être mieux adaptés à certains modèles spécifiques, par exemple lorsque des taux de retour élevés sont essentiels au service, comme dans le cas des livraisons de repas et des modèles de location de vêtements ou de jouets pour enfants.

Réduire les matériaux sans compromettre la protection des produits : la refonte des emballages pour supprimer les espaces vides et réduire les matériaux utilisés permet de diminuer la gâche tout en rendant l'expédition et la logistique plus efficaces. Réfléchissez à des solutions « sur mesure » conçues pour adapter les emballages aux produits et aux livraisons. Personnaliser chaque colis en fonction de la livraison spécifique permet de réduire les coûts de transport et des matériaux, tout en garantissant que les articles sont emballés de manière sûre pour éviter les dommages.

Optimiser les réseaux de livraison : optimiser les plannings de livraison et encourager la collecte pourrait contribuer à réduire les livraisons individuelles, en incitant les consommateurs à récupérer les produits dans un « point de retrait » pratique pour eux, dans le cadre de leurs déplacements quotidiens, par exemple. Selon UPS, plus de 90 % des Américains se trouvent à moins de huit kilomètres d'un point de retrait UPS, où ils peuvent récupérer les produits commandés au lieu de les recevoir à domicile.

Concevoir les emballages de sorte à faciliter les retours : Smithers a identifié les retours comme une priorité clé pour l'avenir des emballages durables pour l'e-commerce, soulignant l'importance de simplifier le processus de retour et de rationaliser la logistique pour le détaillant en ligne[vii]. Les marques devraient envisager de concevoir des emballages qui favorisent les retours, notamment en utilisant des QR codes et en les concevant de sorte à ce qu'ils puissent être réutilisés pour renvoyer les articles.

Exploiter les capacités des codes 2D : en ajoutant aux emballages des produits des codes à données variables, comme des QR codes augmentés GS1, les marques peuvent améliorer le partage des données tout au long des chaînes logistiques du commerce en ligne et identifier les possibilités d'optimisation durable. Ces mêmes codes peuvent être utilisés comme point de contact avec le consommateur pour renforcer les engagements en matière de développement durable. De nombreux consommateurs scannent déjà les codes 2D pour obtenir des informations sur un produit ; les QR codes augmentés GS1 peuvent se « résoudre » eux-mêmes en fonction de la géolocalisation et de l'appareil utilisé pour scanner le code et ont un potentiel énorme pour aider les consommateurs à identifier les méthodes de retour, de réutilisation et de recyclage les plus durables. Ils peuvent également fournir aux marques des données sur les taux de recyclage et de réutilisation.

Collaborer avec des fournisseurs qui respectent les principes du développement durable : assurez-vous de ne travailler qu'avec des fournisseurs et des partenaires qui partagent votre engagement en matière de développement durable.

Conclusion

L'e-commerce étant appelé à poursuivre sa trajectoire de croissance, chacun doit faire sa part pour que le secteur puisse se développer de manière durable. Cette croissance durable exigera des marques qu'elles collaborent avec tous, entre autres les fabricants d'emballages, les fournisseurs de solutions de codage et de marquage et les partenaires logistiques mondiaux, et qu'elles se tiennent au courant de l'évolution de la législation sur les emballages.

En tant que fournisseur mondial de solutions de codage et de marquage, Domino comprend les complexités liées à la conception d'emballages pour l'e-commerce qui soient à la fois adaptés à leur usage et respectueux de l'environnement. Ces emballages peuvent fournir aux marques des informations précieuses sur la possibilité de créer de la valeur ajoutée en apposant un codage de données variables avec des codes 2D sur les emballages de leurs produits.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

[i] Statista, 2020,https://www.statista.com/statistics/379046/worldwide-retail-e-commerce-sales/, consulté le 21 novembre 2023.

[ii] Pitney Bowes, 2021,https://news.pb.com/article_display.cfm?article_id=6065%20, consulté le 21 novembre 2023.

[iii] https://www.linkedin.com/posts/fefco---european-federation-of-corrugated-board-manufacturers_corrugated-deliveron-activity-6985546300549136384-Bj5u/?trk=public_profile_like_view, consulté le 21 novembre 2023.

[iv] CPI, 2023, https://paper.org.uk/CPI/CPI/Content/News/Press-Releases/2023/EU-Reuse-Targets-for-Transport-Packaging.aspx, consulté le 6 décembre 2023.

[v] Euractiv, 2023, https://www.euractiv.com/section/energy-environment/news/parliament-votes-to-water-down-eus-packaging-waste-law/, consulté le 6 décembre 2023.

[vi] Statista, 2020,https://www.statista.com/statistics/1254302/ecommerce-average-emissions-by-source/, consulté le 7 novembre 2023.

[vii] Smithers, 2023, https://www.smithers.com/en-gb/services/market-reports/packaging/future-of-sustainable-ecommerce-packaging-to-2028. consulté le 20 novembre 2023.

BESOIN DE PLUS AMPLES INFORMATIONS ?

Découvrez comment l'expertise de Domino peut aider votre entreprise Plus d'informations

Featured Articles