Covid-19: facteurs essentiels à considérer pour imprimer sur des masques

  • Par Bart Vansteenkiste
  • janvier 20, 2021
  • Généralités
  • Pharmaceutique
  • Avis d'experts
Plus d'informations

Personne n'aurait pu prévoir que les masques deviendraient l'accessoire incontournable de l'année 2020. Pourtant, pour des raisons aussi tristes qu'évidentes, les masques font l'objet d'une très forte demande partout dans le monde. Cette demande devrait s'inscrire dans la durée. En effet, les prévisions de croissance pour le marché mondial des masques chirurgicaux indiquent qu'il devrait atteindre 87,67 milliards USD d'ici 2027.

Adopter les bonnes méthodes pour ajouter les codes nécessaires sur les masques est vital pour les fabricants, aussi bien pour l'efficacité de leur entreprise que pour la sécurité de leurs clients. Tout codage incorrect pourrait entraîner des risques sanitaires. En outre, les différents types de masques ont des exigences de codage spécifiques. Voyons ensemble quels sont les points clés à prendre en compte.

 

Masques différents, exigences différentes

De manière générale, on considère qu'il existe trois types de masques : les masques à usage unique, les masques chirurgicaux et les masques respiratoires.

Même si les masques à usage unique peuvent être vendus sans code (seul l'emballage doit comporter un code), de nombreux fabricants souhaitent ajouter des logos directement sur les masques.

Il n'en va pas de même pour les masques chirurgicaux et respiratoires. Ces deux types de masques doivent respecter des normes telles que les normes ISO et EN. Ces normes stipulent que les masques doivent comporter des codes spécifiques, tels qu'un numéro ISO et un logo « CE ». Il est également obligatoire de préciser le niveau de filtration de chaque masque, par ex. FFP1, N95 ou KN95.

Ces codes doivent être imprimés sur le masque lui-même.

Coding onto surgical face masks

Oui à la sécurité

Les masques sont conçus pour protéger. Les encres servent à coder. Il est donc essentiel de choisir soigneusement les encres, notamment parce qu'elles peuvent entrer en contact avec le porteur du masque.

Chez Domino, nous avons créé nos propres encres adaptées au codage des masques chirurgicaux. Ces encres à base d'eau exclusives (BK652 et BK651) sont conformes à l'Ordonnance suisse, à la Liste d'exclusion de l'EuPIA et au protocole BPF (bonnes pratiques de fabrication) de l'EuPIA.  

En résumé, elles constituent une solution d'impression spécifiquement conçue pour les applications sur masques chirurgicaux.

Les codes mal imprimés sont inutiles

Les lignes de codage de masques ont généralement des cadences élevées et les codes sont appliqués avant que les masques soient découpés pour obtenir leur forme finale. Par conséquent, il se peut que le masque interagisse avec de nombreuses machines après que les codes ont été appliqués. Si l'encre n'est pas sèche, il y a un risque pour que les codes bavent.

Les encres Domino sont spécialement formulées pour garantir un temps de séchage rapide. Pour les masques chirurgicaux, les encres à base d'eau BK652 et BK651 sont le choix idéal. Cependant, la surface des masques respiratoires n'absorbe pas les encres à base d'eau aussi facilement. Par conséquent, mieux vaut utiliser nos encres à base d'éthanol à séchage rapide (BK119 et BK129) pour éviter les risques de bavure.

Les principaux types de masques fabriqués selon des normes adaptées à la prévention des infections

La qualité du code reflète la qualité du masque

Qu'on le veuille ou non, dans l'esprit des utilisateurs finaux, un code de qualité médiocre est synonyme de masque de qualité médiocre. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser des imprimantes capables d'imprimer à des niveaux de résolution élevés, surtout si vous ajoutez des logos sur vos masques. Vous avez également intérêt à utiliser des encres offrant un niveau élevé de contraste et de résistance à la lumière.

Masques FFP2

Quelle technologie d'impression devriez-vous utiliser ?

La technologie jet d'encre thermique (TIJ) est particulièrement adaptée aux exigences de codage liées à la production de masques. La toute nouvelle Série Gx de Domino est prête pour l'Industrie 4.0 et offre une qualité élevée à des vitesses de ligne rapides.   

>> Découvrez les codeurs Jet d'encre thermique révolutionnaires de Domino

La technologie à jet d'encre continu (CIJ) constitue également une option viable pour le codage des masques. La Série Ax Domino, très polyvalente, garantit un contraste élevé, des codes durables à grande vitesse et, puisqu'elle est compacte, elle s'adapte aux petits environnements de production.

>> Découvrez nos codeurs Jet d'encre

Ces deux technologies jet d'encre peuvent être utilisées pour satisfaire à vos exigences de codage sur les emballages secondaires et tertiaires. 

Domino propose également une large gamme d'équipements d'étiquetage et de codage pour cartons qui répondra facilement à vos besoins de codage et d'étiquetage pour la production massive de masques.

Prêt à vous lancer ?

Le marché de la production de masques est en plein essor. Si vous souhaitez découvrir comment nos encres exclusives et nos technologies de codage peuvent donner vie à vos ambitions dans le secteur de la fabrication de masques, contactez l'équipe de Domino. Nous vous expliquerons comment nos technologies peuvent fonctionner avec vos installations spécifiques. C'est parti !

Featured Articles

BESOIN DE PLUS AMPLES INFORMATIONS ?

Découvrez comment l'expertise de Domino peut aider votre entreprise Plus d'informations