×

Conception durable : plaider pour les canettes et boîtes métalliques

  • Par Infos Domino
  • janvier 27, 2020
  • Canettes
  • Boîtes de conserve
  • Boîtes de conserve
  • Beverage
Plus d'informations

Alors que l'on évoque de plus en plus la crise climatique, on demande aussi aujourd'hui aux entreprises de démontrer leur responsabilité écologique. Pour certaines marques, ceci a nécessité de repenser le conditionnement des produits ou d'opter pour des solutions d'emballage plus respectueuses de l'environnement. Modifier le conditionnement d'un produit représente toujours un risque pour les fabricants, car le plus petit changement peut avoir un effet considérable sur les processus de production. D'après notre expérience, on oublie souvent de s'assurer que les nouveaux matériaux doivent être codés de manière fiable et nette avec des codes lisibles par machine ou à l'œil nu, et disposer de la même durée de vie que les produits sans nuire aux possibilités de recyclage.

Dans le premier article de ce blog en quatre parties consacré aux divers matériaux d'emballage durables, nous évoquerons la demande croissante pour l'aluminium et l'acier en tant qu'alternatives aux emballages en plastique ainsi que les possibilités qui s'offrent aux fabricants sur le chemin vers la durabilité. Si vous entamez ce type de démarche, nous espérons que les informations qui suivent alimenteront vos réflexions. En tant que leader du secteur du codage et marquage, nous serions heureux de vous aider à réduire les risques en matière de conception orientée vers la durabilité.

Des matériaux traditionnels pour résoudre des problèmes nouveaux

La recyclabilité et la durabilité constituent souvent des aspects prioritaires lors du choix d'une solution d'emballage. Les plastiques, jadis renommés pour leurs qualités en matière d'emballage, sont tombés en disgrâce auprès de certains consommateurs en raison des nombreux débats portant sur les déchets et le recyclage.

Une récente étude de Geyer et al a révélé que, parmi environ 6 300 millions de tonnes de déchets plastiques produits, seuls 9 % ont terminé dans des flux de recyclage de déchets, près de 12 % ont été incinérés et 79 % ont fini enfouis dans des décharges ou simplement rejetés dans l'environnement [1]. En outre, un rapport de Kantar Worldpanel a révélé que près de la moitié des consommateurs (48 %) considéraient les fabricants comme les principaux responsables du règlement de la question des déchets plastique [2].

Aujourd'hui, les matériaux favorisant une économie circulaire, c'est-à-dire une possibilité de réutilisation ou de recyclage infinie des emballages au sein d'une boucle, présentent une importance croissante. Cette tendance a amené certains fabricants à revenir aux fondamentaux, avec des solutions d'emballage traditionnelles, fiables et largement recyclables telles que les boîtes et canettes en aluminium et en acier.

L'aluminium et l'acier constituent les substrats les plus recyclés dans le monde, avec des taux de recyclage en Europe dépassant déjà les objectifs établis pour 2030 dans le Package « Économie circulaire » de la Commission européenne (70 %). Ces matériaux se distinguent également au sein du paysage actuel de l'emballage : tandis que les plastiques présentent une limite de recyclabilité, en particulier pour les emballages en contact avec les denrées alimentaires, l'aluminium et l'acier peuvent être réutilisés indéfiniment sans perdre leurs propriétés, ce qui constitue une occasion exceptionnelle de mettre en place de recyclage circulaire, en boucle fermée, de vos produits.

Une solution d'emballage respectueuse de l'environnement

Ces dernières années, le Directeur du développement du secteur des aliments en conserve de Domino Amérique du Nord, David Deagle, a collaboré avec des clients ayant pris des mesures afin d'adopter le métal commealternative aux 'emballages en plastique.

« De nombreux clients proposant des applications que l'on aurait normalement imaginées dans un conteneur en polyéthylène soufflé s'orientent dorénavant vers les canettes en aluminium ou boîtes en acier » déclare-t-il.

Le secteur des boissons, et en particulier de l'eau en bouteille, est peut-être l'exemple le plus notable de cette tendance, car il a été sévèrement touché par les campagnes visant à réduire l'usage des plastiques. Aux États-Unis, Coca-Cola a récemment annoncé des projets visant à produire l'eau Dasani en canettes, tandis qu'en Europe, Danone, producteur de l'eau minérale Volvic, a lancé L'mon, une nouvelle gamme d'eau gazeuse aromatisée aux fruits en canette.

« Aux États-Unis comme dans le monde entier, la durabilité est l'objectif que recherchent l'ensemble des acteurs du secteur des emballages métalliques » poursuit David Deagle. « Domino cherche à faire des emballages en métal un élément contribuant au développement durable, et la société est devenue membre du Can Manufacturers Institute, qui vise à faire connaître et à soutenir cette tendance en Amérique du Nord. »

En 2017, à la suite de la réunion annuelle du Can Manufacturers Institute en Floride, Domino a soutenu des initiatives de levée de fonds menées par CannedWater4Kids (CW4K), une association caritative américaine désireuse de fournir de l'eau potable propre, salubre et durable à des communautés du monde entier.

Les initiatives de CW4K sont financées par des dons, mais aussi par les ventes de son produit « Drinking water – with a purpose », conditionné dans des bouteilles et boîtes boisson en aluminium 100 % recyclables et durables.

« Non seulement les canettes en aluminium constituent le contenant de boisson le plus recyclé aux États-Unis, mais elles sont en outre recyclables à l'infini. Rares sont les contenants à pouvoir offrir les mêmes caractéristiques », a déclaré Peter Gorman, membre du conseil et Directeur du marketing de CW4K.

Dans le cadre de cette levée de fonds, Domino a aidé à présenter les initiatives de CW4K au salon Pack Expo Chicago en novembre 2016, puis de nouveau en 2018. Pour ce faire, Domino a acheté des canettes d'eau CW4K afin de les remettre aux visiteurs du salon, toutes codées à l'aide d'un laser fibré Domino, et a fait un don à CW4K pour chaque canette distribuée.

Mettre en boîte, c'est protéger

Le secteur du conditionnement des produits offre un service très précieux aux marques en assurant la conformité à la législation par l'affichage des informations légales, de codes lot, et des codes d'approvisionnement, permettant ainsi aux produits de progresser en toute sécurité tout au long de la chaîne logistique.

Il représente aussi le domaine publicitaire qui, dans les rayons, protège l'image de marque et permet à un produit de se démarquer de ses concurrents. Le fabricant de canettes d'envergure internationale qu'est Crown fait ainsi la promotion de ses solutions en tant que « panneau publicitaire à 360° ». 

En revanche, les débats autour des emballages durables ignorent trop souvent un autre aspect clé : la protection du contenu. 

Selon l'Industry Council for Packaging and the Environment, parmi la totalité de l'énergie utilisée pour produire la part alimentaire des achats hebdomadaires d'une personne, seuls 6,5 % relèvent de l'emballage primaire, 51 % étant attribuables à l'approvisionnement alimentaire [3].

En tant que contenant, les emballages en aluminium et en acier sont très efficaces. Ces deux matériaux sont robustes et assez résistants à l'usure pour protéger le contenu durant le transport tout en fournissant une barrière impénétrable à la lumière et à l'oxygène. Ceci permet de stocker pendant des années les produits en conserve sans dégradation de leurs qualités.

Si l'on a pu, par le passé, railler la qualité des aliments en conserve, les principaux fabricants [4] et chroniqueurs de rubriques alimentaires [5] évoquent aujourd'hui les avantages nutritifs des aliments en conserve. C'est le cas de Jack Monroe, bloggeuse culinaire britannique et autrice du très récent Tin Can Cook : 75 simple store-cupboard recipes, premier livre de recettes portant sur des aliments en conserve à être publié en anglais depuis 1939.

« Les tomates en conserve contiennent davantage de lycopène, un agent anti-cancéreux, que les tomates fraîches [et] les sardines en boîte contiennent la quasi-totalité de la dose quotidienne recommandée de vitamines D et B12… et si le conditionnement en boîte peut causer une légère diminution de certains nutriments, notamment la vitamine C pour certains fruits et légumes lors d'un traitement thermique, la valeur en nutriments demeure stable une fois la boîte sertie », indique Jack Monroe dans son livre, soulignant ainsi que toute personne détenant un ouvre-boîte peut facilement préparer un repas bon marché, nourrissant et délicieux. « Les carottes en boîte sont moins chères que les fraîches [et] les pommes de terre en boîte peuvent être jusqu'à six fois meilleur marché que les variétés fraîches les moins coûteuses. Maïs doux, purée de petits pois, haricots et lentilles sont des aliments de base susceptibles d'être intégrés à des plats surprenants. »

Les matériaux d'emballage durables sont importants

De la réduction des « kilomètres alimentaires » hors-saison à l'intégration des vitamines et nutriments essentiels au plus fort de la période de fraîcheur des produits, les aliments en boîte ont beaucoup à offrir aux consommateurs, qu'ils se sentent ou non concernés par la durabilité. Il en va de même dans le secteur des boissons où les recherches tendent à montrer l'intérêt croissant des marques et des consommateurs pour les boissons en canettes.

Le secteur où le changement est le plus important pourrait bien être celui de la bière artisanale, jadis dominé par les bouteilles en verre, mais où les ventes de canettes en aluminium augmentent. En 2018, selon une étude présentée par l'organisme professionnel britannique chargé des boîtes boissons, Can Makers, le marché des bières artisanales en canette a augmenté de 59 % tandis que les ventes de bière en bouteille ont diminué de 5 % [6].

La taille et le poids sont peut-être les plus grands avantages des canettes sur ce marché : un pack de six canettes de 330 ml est non seulement plus léger que son équivalent en bouteilles (84 g pour les emballages en aluminium contre 1,2 kg pour ceux en verre), mais aussi moins volumineux. Les canettes peuvent donc présenter un intérêt économique en termes d'expédition, et il est plus facile pour un consommateur de les emporter lors d'un barbecue ou d'un pique-nique.

Explorer les alternatives aux emballages en plastique

De nos jours, l'aluminium et l'acier sont tous deux largement et facilement recyclés sur toute la planète : une boîte ou canette en métal achetée et recyclée aujourd'hui peut se retrouver dans les rayons moins de 60 jours plus tard. En fait, on pense que près de 75 % de la totalité de l'aluminium produit depuis toujours est encore en circulation [7]. Ces taux de recyclage élevés ont pour résultat une réduction de la pollution et un stock de ressources fiable pour l'avenir, c'est-à-dire la définition même du développement durable.

En comparaison, les produits en plastique, y compris les bouteilles d'eau en PET, disposent d'un potentiel de recyclage limité avant de rejoindre le flot des déchets municipaux, en raison des contraintes des pratiques actuelles de recyclage. Dans leur rapport sur le recyclage, Geyer et al ont estimé que, sur la totalité des plastiques recyclés à ce jour, seuls 10 % l'ont été plus d'une fois du fait de la dégradation des matériaux et de problèmes de contamination.

Les problèmes de contamination et dégradation ne concernent pas l'aluminium et l'acier, car les méthodes de recyclage ramènent les matériaux à leur état vierge. Lorsqu'une boîte ou une canette subit un processus de recyclage, tout, y compris l'étiquette et les encres ou revêtements qui la recouvrent, est brûlé avant la fusion du métal, sans le moindre effet sur la recyclabilité globale.

Pour les fabricants, cette facilité de recyclage peut constituer une opportunité en matière de solution de codage, en particulier en cas de codage à l'encre. Si certains nouveaux matériaux d'emballage durables, sous la forme de plastiques recyclés, de papiers et de compostables, peuvent présenter des défis en matière de codage, les canettes de boissons et conserves de produits alimentaires recyclés font partie de l'équation depuis des années.

Traditionnellement, le jet d'encre continu représente la technologie de choix en matière de codage de conserves et canettes en aluminium et en acier : rapide, souple, efficace, elle a toujours les faveurs de nombreux clients de Domino. Plus récemment, le laser fibré est apparu comme une solution de codage de canettes non ferreuses en aluminium économe en énergie et ne nécessitant pas de solvants, d'encres et d'autres consommables présentant des contraintes de sécurité de stockage sur les lieux de production.

À l'heure où les attitudes vis-à-vis du développement durable évoluent dans le monde entier, de nombreuses organisations cherchent déjà à innover au-delà des emballages plastiques, en établissant des objectifs ambitieux en matière de réduction de l'emploi de plastiques neufs et adoptant des solutions alternatives. Unilever, la multinationale de produits de grande consommation des marques telles que Dove, s'est engagée à réduire de moitié l'emploi de nouveaux plastiques dans les cinq années à venir, et a dévoilé plusieurs innovations en matière d'emballages réutilisables, dont un stick de déodorant rechargeable en acier inoxydable.

Domino est là pour vous aider

Pour certains, le passage à l'aluminium ou à l'acier recyclé est susceptible de démontrer un engagement viable envers des emballages plus respectueux de l'environnement, mais il est important de comprendre les possibilités qui s'offrent à votre société et de déterminer quelle est la solution la plus adaptée à vos besoins spécifiques.

Un fournisseur d'emballages sera bien placé pour proposer des solutions alternatives, mais il convient de tenir compte des autres effets que cela peut avoir sur votre ligne de production. La prise en compte, très en amont, de vos besoins en matière de codage et marquage, vous permettra de demeurer compétitif sans compromettre la qualité ni la valeur, et permettra à l'emballage de devenir une partie de la solution plutôt que de constituer un défi en matière de développement durable. 

Domino travaille toujours en liaison avec ses clients afin d'identifier et de gérer les évolutions de tendances dans le secteur de l'emballage. Où que vous en soyez dans votre démarche de développement durable, Domino est là pour vous aider et dispose d'experts pour vous conseiller sur la manière de réaliser au mieux des produits qui seront acceptés par les distributeurs, appréciés des consommateurs et bénéficieront de la confiance de tous ceux qui se préoccupent de l'environnement.

 

[1] Geyer, R., Jambeck, J. R. & Law, K. L., « Production, use, and fate of all plastics ever made », Science Advances, 3, n° 7, e1700782, 2017.
[2] Kantar Worldpanel, « Who Cares, Who Does ? Consumer response to plastic waste », 16 octobre 2019. https://www.kantarworldpanel.com/global/News/Who-Cares,-Who-Does-Consumer-response-to-plastic-waste
[3] The Industry Council for Packaging and the Environment, « Table for One », dernier accès le 23 septembre 2019. https://www.incpen.org/table-for-one/
[4] Crown, « ‘Tis the Season », dernier accès le 23 septembre 2019. https://www.crowncork.com/news/all-about-cans/tis-season
[5] The Telegraph, « Stop being snobby about tinned food, cook says as she writes first canned food recipe book since 1939 » , dernier accès le 23 septembre 2019. https://www.telegraph.co.uk/news/2018/10/28/stop-snobby-tinned-food-cook-says-writes-first-canned-food-recipe/
[6] Can Makers, « Ale in cans sees largest growth as craft beers continue to lead the market », dernier accès le 23 septembre 2019. https://www.canmakers.co.uk/article/ale-cans-sees-largest-growth-craft-beers-continue-lead-market
[7] The Aluminium Association, « Recycling », dernier accès le 23 septembre 2019. https://www.aluminum.org/industries/production/recycling

Featured Articles

BESOIN DE PLUS AMPLES INFORMATIONS ?

Découvrez comment l'expertise de Domino peut aider votre entreprise

Plus d'informations